Textes de soutien à la lutte des travailleuses et travailleurs du social

Mardi 11 décembre, le collectif des Olieux a soutenu les travailleuses et travailleurs du social et du médico-social en grève, en manifestant à leurs côtés.
Voici ci dessous les textes écrits pour l’occasion par des mineurs, des demandeurs d’asile et des soutiens. Ces textes ont été lus en fin de manifestation devant l’hôtel du département.

Les textes ici :

Olieux-soutien.lutte.travailleur.ses.du.social-1

Communiqué 55

Les habitant.e.s du 5 étoiles et quelques soutiens se sont rendus à la mairie le mercredi 19 septembre pour réclamer leur droit à un hébergement digne, et en attendant à des sanitaires sur leur lieu d’habitation. La mairie n’a pas voulu les recevoir.

Lire la communiqué ici : Olieux-communiqué-55

31 mars 2018 : non aux expulsions des jeunes majeurs !

Nous sommes des mineurs isolés étrangers (aujourd’hui appelés Mineurs non accompagnés) : des jeunes étrangers arrivés sans notre famille en France. Après plusieurs semaines ou mois dehors, nous sommes parfois pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), placés dans des foyers ou des appartements, inscrits dans des écoles générales ou professionnelles, signons des contrats d’apprentissage, sommes suivis par des éducateurs. Aujourd’hui, à Lille et dans le Nord, c’est le dispositif Trajet qui nous prend en charge et nous place dans des foyers ou des appartements en autonomie dans plusieurs villes du Nord (Cassel, Villeneuve d’Ascq, Coudekerque, Armentières, Lomme, Tourcoing, Douai, Valenciennes…).

À nos 18 ans, nous nous retrouvons dehors et coupés de tout suivi socio-éducatif car l’ASE ne prend pas en charge les majeurs. Après avoir été hébergés, suivis, après avoir commencé des études ou un parcours professionnel, nous nous retrouvons sans aucune aide. Tout s’arrête pour nous, et surtout l’hébergement ! (…)

Suite du texte : tract expulsions jeunes majeurs31.03.18

Communiqué des mineurs et demandeurs d’asile guinéens à Lille

Nous, citoyens guinéens de l’étranger, en France, mineurs et demandeurs d’asile, nous avons pris connaissance d’une circulaire écrite par le ministère de l’Intérieur français et envoyée à la police aux frontières, aux préfectures et aux tribunaux de France. Cette note concerne l’authenticité de tous les documents administratifs venant de la Guinée-Conakry. (…)

Suite du communiqué : Communiqué-Guinée